preloder
0
  • Aucun produit dans le panier.

Le Festival du Bleuet, le plus vieux festival du Québec!

Précédent Suivant

 

Dégustation de la tarte aux bleuets géante sur la place du Festival en 1971. Source : Société d’histoire et de généalogie Maria-Chapdelaine, P118 Fonds Philippe Simard

 

Le Festival du Bleuet de Mistassini prend forme en 1961 sous l’initiative de messieurs Georges Villeneuve et François Fortin. Il se veut une célébration marquant le début de la récolte du bleuet sauvage, en août.

Lors de sa campagne électorale de 1961, le notaire Georges Villeneuve lance l’idée de mettre sur pied des festivités à Mistassini dans le but de revaloriser la municipalité. Une fois M. Villeneuve élu maire, François Fortin lui rappelle sa promesse et tous deux fondent le Festival du Bleuet du Lac-Saint-Jean inc. M. Fortin s’implique dans son organisation tandis que Me Villeneuve occupe la fonction de président fondateur (durant 7 ans), entouré de bénévoles, dont Gaston Boily et Elzéar Savard, pour préparer la fête qui devait placer Mistassini « sur la carte ». C’est ainsi que le Festival du Bleuet devient le 2e événement d’envergure tenu au Lac-Saint-Jean, après la Traversée et la Huitaine de Gaieté (1955).

La 1re édition rencontre bien des difficultés. « En dépit d’un ciel farouchement inclément » (Rencontres, août 1961) et d’un déficit, les gens répondent présents et on peut dire que l’événement est un succès.

Lors des premières éditions, on couronne une Fée du bleuet et on donne un bal en son honneur. Parmi les traditions du festival qui se perpétuent encore de nos jours, on compte le défilé de chars allégoriques et la dégustation de la tarte aux bleuets géante.

La tarte aux bleuets géante fait 5 PIEDS 3 POUCES DE DIAMÈTRE
et contient 90 LIVRES DE BLEUETS. Elle peut nourrir jusqu’à 450 PERSONNES

Dès le départ, on parle de ce festival comme d’une « grande porte ouverte sur l’industrie touristique… l’une des plus rentables au monde » (éditorial, Rencontres, 1965). Lors de la 10e édition, on constate en effet qu’il « a su aider grandement la région à édifier son industrie touristique depuis 10 ans » (Rencontres, août 1971). Le Festival du Bleuet bénéficie d’une meilleure visibilité chaque année. En 1971, on parle de l’événement dans les postes de radio CKAC et CKVL de Montréal, CHRC et CJLR de Québec, à la télévision et dans les journaux comme La Presse, Le Devoir et les médias régionaux.

Proposant chaque année diverses activités, dont des spectacles grand public, le Festival du Bleuet correspond à l’un des plus vieux événements du Québec. Il s’agit d’ailleurs du tout premier festival créé dans la province ! Si l’on inclut tous les types d’événements, le Carnaval de Québec et la Traversée du Lac-Saint-Jean, tous deux fondés en 1955, correspondent aux plus anciennes festivités québécoises.

 

Jacqueline Boivin reçoit le trophée de la fée des mains du maire de Mistassini Georges Villeneuve, 1962. Source : Société d’histoire et de généalogie Maria-Chapdelaine, P39 Fonds Festival du Bleuet

 

Quelques activités et spectacles :

Au programme, les 12 et 13 août 1961 : Couronnement de la Fée du bleuet, visite et dégustation à la bleuetière de M. Charles Larouche aux limites est de Mistassini, danses de folklore et de judokas, parade avec les gardes paroissiales, fanfares, cadets, majorettes, clowns et chars allégoriques, concours de tartes et de crêpes aux bleuets, concours de portage de boîtes de bleuets, remise du trophée à la Fée du bleuet, feux d’artifice commandités par John Murdock.

Au programme, les 14, 15 et 16 août 1964 : Parade de la Fée 1963 et des nouvelles candidates, couronnement suivi d’un gala-concert de la Chorale Vol-au-vent de Mistassini, course à pied « Alexis Le Trotteur » sur l’avenue Boivin, danses folkloriques, messe à l’église Saint-Michel, grand défilé des officiels, concours de confection de tartes de bleuets, concours de portage de boîtes de bleuets, concours de mangeurs de tartes, feu d’artifice.

Au programme, les 12, 13 et 14 août 1966 : Souper populaire sur la place du festival, tournoi régional de balle-molle, souper champêtre à la bleuetière, symposium de jeunes sculpteurs et peintres, un instrumentiste du bon vieux temps, chorégraphie d’hommage à la Fée par le corps de majorettes d’Alma, couronnement de la Fée du bleuet, messe, grand défilé, concours de vin de bleuet, de portage, de fabrication de tartes et du plus gros bleuet, spectacle à la boîte à chanson « La Chaumière », feu d’artifice.

Au programme, les 13, 14 et 15 août 1971 : Couronnement de la Fée du bleuet, rallye automobile sur un circuit d’environ 75 à 80 milles, bal de la Fée au Motel Chute des Pères, cueillette de bleuets, discothèque ambulante, théâtre de marionnettes et le Festival se dote d’une nouvelle mascotte.

Au programme, du 7 au 14 août 1977 : Déjeuners des Ventres bleus, première Expo-bleue, couronnement de la Fée Hélène Melnick, films au Cinéma Orphéon de Mistassini, la Disco-bleue (spectacle de sons et lumières), pièces de théâtre, démonstration de corps de majorettes, rallye-bleuet à pied, cirque, l’imitateur Jean-Guy Moreau, Breton & Cyr, les musiciens Les Arlequins, etc. Son slogan : « J’ai le ventre bleu ».

Au programme, en 1985 : Couronnement de la Fée du bleuet Nathalie Bolduc, The Box, Men without hats, prix de la chanson, Normand Bratwaithe, Jean-Pierre Ferland, Larry Gowan, Chorale Vol-au-vent, concours du bleuet photographe, du bleuet artistique, du bleuet dessinateur, de la meilleure tarte aux bleuets, du casseau de bleuets, du vin de bleuets, de la plus belle grappe de bleuets, etc.

Au programme, en 1988 : L’exposition artisanale, culturelle et commerciale Expo-bleue, le groupe bavarois Binovek, le duo Pierre Bertrand et Francine Raymond, Martine St-Clair, prix de la chanson « Le Bleuet », l’activité « À l’eau les bleuets », défi de la parenté, concours de mangeurs de tartes, portage de boîtes de bleuets, visite à la bleuetière Julac de Sainte-Marguerite-Marie, couronnement de la Fée, parade, etc.

Au programme, en 1994 : Spectacle de Mario Pelchat, groupe Garolou, l’humoriste Jean-Marc Parent, foire commerciale, prix de la chanson, mini-stars, souper dans la rue, feu d’artifice, défilé de nuit, etc.

Au programme, en 2002 : Hommage à Bon Jovi, « spécial humour » avec les humoristes Martin Petit, Guy Nantel, Roger Bernard et Michel Barrette, prix de la chanson, défi de la parenté et des organismes, compétition d’hommes forts, etc.

Au programme, du 31 juillet au 3 août 2008 : Jeux gonflables géants, Bleuet trésor, concours de boîtes à savon, spectacle de marionnettes, prix de la chanson, l’humoriste Peter MacLeod, Suzie Villeneuve, les finissants de l’École nationale de l’humour, Éric Lapointe, dégustation de la tarte géante, compétition de pompiers, grand défilé, etc.

Au programme, du 3 au 7 août 2011 : Jeux gonflables, prix de la chanson, défi de la parenté, messe à l’église Saint-Michel, André Sauvé, Eddie King, Marc Dupré, Marie-Mai, dégustation de la tarte aux bleuets géante, parade de nuit, etc.

Par Frédérique Fradet, archiviste-rédactrice


Sources :
Maurice Fortin. « Le Festival du Bleuet du Lac-Saint-Jean à Mistassini obtient un vrai succès », Rencontres, août 1961, p. 1 et 11.
« Mistassini réalisera son Festival du Bleuet les 12 et 13 août », Rencontres, juillet 1961, p. 4 et 15.
« Programme du Festival du Bleuet du Lac-St-Jean 1964 », Rencontres, août 1964, p. 10.
« Éditorial », Rencontres, août 1965, p. 4.
« Festival du Bleuet à Mistassini », Rencontres, juin 1966, p. 1.
« Un Festival rajeuni », Rencontres, juillet 1971, p. 1-2.
« Impact du Festival du Bleuet… », Rencontres, août 1971, p. 1-2.
« Des spectacles en veux-tu en voilà ! », Le Point, 3 août 1977, p. 2.
« La place du festival le cœur des activités », Le Point, 3 août 1977, p. 2.
Martine Turcotte. « Le Festival du Bleuet est en marche », Le Point, 6 août 1980, p. 15.
Festival du Bleuet. « Spectacles de la 20e édition du Festival du Bleuet », Le Point, 6 août 1980, p. 17.
Martine Turcotte. « Festival du Bleuet : Un quart de siècle », Le Point, 6 août 1985, p. 2.
« Des concours pour le festival du Bleuet », Le Point, 23 juillet 1985, p. 12.
Denis Hudon. « Ouverture officielle demain », Le Point, 2 août 1988, p. 5.
Denis Hudon. « 34e édition du Festival du bleuet, Franc succès pour Mistassini », Le Point, 14 août 1994, p. 2.
Guy Turcotte. « Le comité organisateur vous a préparé un spécial humour renversant », Nouvelles Hebdo, 27 juillet 2002, p. 6.
Marie-Pier Gauthier. « Alain Bouchard est le bleuet le plus fort », Nouvelles Hebdo, 10 août 2002, p. 30.
« Programmation du 31 au 3 août », Nouvelles Hebdo, 31 juillet 2008, p. 16-17.
« Programmation 2011 », Nouvelles Hebdo, 3 août 2011, p. 17.


© Il est interdit d’utiliser ou de diffuser les images faisant l’objet de cet article sans obtenir l’autorisation de la Société d’histoire et de généalogie Maria-Chapdelaine. Nous vous invitons plutôt à partager cet article sur les réseaux sociaux. Merci de votre collaboration. 

Publié le juillet 27, 2018