preloder
0
  • Aucun produit dans le panier.

Notre top 5 des meilleures ressources de généalogie

Suivant

Grâce à la numérisation de milliers d’actes et à la compilation des données par des chercheurs, les informations généalogiques sont largement accessibles sur le web de nos jours. Les registres de baptêmes, de mariages et de sépultures de même que des documents tels des recensements ou des portraits de nos ancêtres peuvent être retrouvés sur des sites – payants ou gratuits – par toute personne qui, par loisir, alloue du temps à des recherches généalogiques.

La Société d’histoire et de généalogie Maria-Chapdelaine a donc préparé une liste des 5 ressources de généalogie qu’elle considère indispensables aux chercheurs, lesquelles sont également accessibles dans notre société d’histoire. Ces sites ont été sélectionnés pour leur fiabilité, l’ampleur des données fournies et l’utilité de celles-ci pour les généalogistes amateurs comme les plus aguerris.

  1. Groupe BMS2000

Tout chercheur qui débute une recherche devrait d’abord utiliser la base de données BMS2000. L’inscription est payante, mais son utilisation est généralement gratuite pour les membres d’une société d’histoire, à condition que les recherches soient effectuées dans les bureaux de l’organisme.

Fondé en 1998, le Groupe BMS2000 représente un projet coopératif mettant en commun les données généalogiques compilées par les membres de 24 sociétés de généalogie du Québec et diffusées en collaboration avec le Centre de généalogie francophone d’Amérique. La taille de la base de données croît chaque année et contient actuellement près de 14,4 millions de fiches de baptêmes, de mariages et de sépultures de 6 864 paroisses. Ces fiches concernent essentiellement les documents du Québec[1].

L’utilisation de BMS2000 se prête bien à une recherche de base pour connaître des noms et des dates pour des ancêtres rapprochés – aussi proches que nos parents – jusqu’aux premiers arrivants en Nouvelle-France. Cette recherche constitue une première étape pour produire sa lignée généalogique, en association avec une recherche dans les registres originaux (numérisés) sur un site tel Ancestry ou Généalogie Québec (Institut Drouin) pour valider les informations ou en découvrir davantage.

  1. Généalogie du Québec et d’Amérique française

Le site Généalogie du Québec et d’Amérique française, aussi appelé Nos origines, est le résultat d’une collaboration avec le public pour la création de lignées généalogiques rejoignant les premiers arrivants (et plus loin encore). Il est à noter qu’une recherche sur BMS2000 est à privilégier si on ne connaît pas les noms de nos arrière-grands-parents, voire arrière-arrière-grands-parents. À ce titre, le site Nos origines offre des données à partir de 4 à 5 générations au-dessus de nous.

Les informations y sont généralement fiables. Certains créateurs de fiches déposent même une photographie de leur ancêtre, ce qui peut s’avérer particulièrement intéressant. De plus, des liens mènent parfois directement aux registres (lorsque le symbole 📷 apparaît à côté d’une date), une option pratique lorsqu’on a accès à un site payant comme Ancestry.

Le site Généalogie du Québec et d’Amérique française – totalement gratuit et sans inscription – propose une navigation simple et rapide entre les générations tout en fournissant les détails les plus notables (naissance, mariage(s), décès, occupation, etc.). Grâce aux nombreuses contributions bénévoles, il se déploie sur une dizaine de générations, remontant même jusqu’aux origines acadiennes, américaines ou européennes.

  1. Ancestry

Créée en 1983, la base de données Ancestry permet aux chercheurs de parcourir des registres paroissiaux de baptêmes, de mariages et de sépultures, des archives de notaires, des recensements et plus encore. L’abonnement au site est nécessaire et payant (coût en fonction de l’accès désiré), mais plusieurs centres d’archives offrent la consultation à leurs membres.

Une recherche parmi les pages numérisées des registres paroissiaux vient souvent valider des informations colligées sur d’autres sites et parfois apporter des informations nouvelles sur nos ancêtres (métier, lieu de résidence ou d’origine, prénom complet à la naissance, etc.). Le temps à consacrer à cet outil fluctue en fonction de la précision de nos requêtes. C’est pourquoi une recherche préalable dans l’un des outils présentés aux points 1 et 2 se révèle utile.

Ancestry demeure une référence généalogique incontournable, permettant même de constituer un arbre généalogique directement sur la plateforme et de consulter ceux des autres usagers.

La société Ancestry.com détient plusieurs autres références web en généalogie dont Find a grave et Rootsweb.

  1. FamilySearch

Fondé en 1894 sous le nom de Genealogical Society of Utah, l’organisme généalogique FamilySearch a aujourd’hui pour principal bienfaiteur L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Ses services correspondent à la numérisation, à la conservation et à l’indexation en ligne de copies d’archives de microfilms, de microfiches et de registres de plus de 100 pays et couvrant au moins autant d’années[2].

L’adhésion à FamilySearch est gratuite, mais nécessite la création d’un compte utilisateur. Le site permet d’accéder à des documents généalogiques numérisés du Canada et de l’extérieur du pays (une option particulièrement utile pour les recherches aux États-Unis), tels des recensements, des actes de notaires et autres microfiches en plusieurs langues.

  1. Généalogie Québec

Les outils de l’Institut Drouin viennent compléter cette liste. Utilisé en complément avec Ancestry ou seul, le site de recherche payant Généalogie Québec peut fournir des documents plus récents (sachant qu’Ancestry fournit peu de registres après l’année 1940). Il offre donc un accès à la plupart des registres de baptêmes, de mariages et de sépultures disponibles entre 1621 et 1917 dans « Le LAFRANCE », aux actes de mariages et de décès compris entre 1926 et 1997 de même qu’à des avis de décès et à des cartes mortuaires dans le « Nécrologue » entre 1860 et 2018.

Au mois de février 2019, la base de données comprenait plus de 45 millions d’images et de fiches – un nombre constamment mis à jour – concernant principalement le Québec, l’Ontario, l’Acadie et les États-Unis[3]. Les points forts de ce site sont assurément la quantité de fiches disponibles, la qualité de la numérisation et la diversité du contenu.

Les sites de généalogie étant nombreux sur le web, il convient de distinguer lesquels garantissent une certaine fiabilité. Notre liste des 5 ressources généalogiques répond, selon nous, à ce critère, en plus de couvrir une quantité importante de lieux et de périodes en demeurant simple d’utilisation. Les personnes souhaitant s’initier à la généalogie et recevoir un accompagnement lors de leurs recherches sont invitées à se présenter aux ateliers de généalogie du mardi après-midi à la Société d’histoire.

Par Frédérique Fradet, archiviste

[1] BMS2000. « Le Groupe BMS2000 », BMS2000, recherche généalogique en ligne, 2019 [en ligne].
[2] FamilySearch. « À propos de FamilySearch », FamilySearch, 2019 [en ligne].
[3] Généalogie Québec. « Collections effectives sur Généalogie Québec », Institut Drouin, 2019 [en ligne].

Publié le février 18, 2019