preloder
0
  • Aucun produit dans le panier.

Nouveaux stagiaires : Une année 2019 axée sur le traitement

Suivant
Notre stagiaire Marc-André trie les photographies du P239 Fonds Journal Le Point (25 mars 2019).

 

L’année 2019 débute avec la mise en place de nombreux projets de traitement de documents d’archives, à la Société d’histoire et de généalogie Maria-Chapdelaine. Trois nouveaux stagiaires ont joint nos rangs en février dernier pour effectuer diverses tâches de numérisation, de traitement et de description afin de répondre aux besoins grandissants de l’organisme.

Journal Le Point

Le premier de ces projets consiste au traitement du P239 Fonds Journal Le Point, dont les archives ont fait l’objet d’une donation en 2011 et en 2014. Comme l’indique son titre, ce fonds témoigne des activités du journal Le Point. Les quelque 22 000 documents iconographiques qu’il contient ont été publiés dans les éditions de l’hebdomadaire entre 1977 et 2006. Les photographies illustrent divers sujets, notamment les organismes communautaires et les entreprises, les services de santé et de sécurité sur le territoire, la politique, le sport, l’agriculture, l’administration municipale, le développement économique et commercial, le tourisme, la foresterie, et plus encore, le tout ayant pris place à l’intérieur du comté de Roberval. S’ajoutent à cela des portraits de citoyens et de citoyennes ainsi que des portraits d’artistes et de politiciens de passage dans notre comté.

C’est à Marc-André, bachelier en droit et détenteur d’un certificat en histoire, que l’on a confié le mandat de produire un instrument de recherche détaillé de l’ensemble des pièces du fonds d’archives. Le travail, supervisé par notre archiviste, s’étendra sur une période approximative de 30 semaines à un an, à raison de 35 à 40 heures par semaine.

Notre stagiaire Marc-André trie les portraits d’hommes et de femmes du P239 Fonds Journal Le Point par ordre alphabétique (11 mars 2019).

 

À ce jour, Marc-André en est à l’étape du tri, c’est-à-dire la répartition des photographies entre les 440 dossiers créés à l’heure actuelle. Ainsi, le repérage des photographies, en fonction des organismes, des événements ou des lieux concernés, sera plus rapide et efficace pour les chercheurs. Une fois l’étape du tri réalisée, viendra le traitement. Chaque photographie sera identifiée grâce à une cote spécifique et sera décrite dans un instrument de recherche numérique disponible sur notre logiciel de gestion documentaire Constellio pour nos chercheurs.

Radio Planète 100,3

En mai 2017, la Société d’histoire et le poste radiophonique local Planète 100,3 ont convenu d’une entente selon laquelle les entrevues sonores produites par la radio seraient conservées en format audio selon les normes archivistiques dans un fonds d’archives. Depuis, le personnel de la Société d’histoire récupère les plus récentes entrevues tous les mois afin de les ajouter au P66 Fonds CHVD Poste de radio local. On compte ainsi 78 heures d’enregistrements sonores, pour un total de 621 entrevues produites entre mai 2017 et février 2019. Afin de mettre ces fichiers à la disposition du public, la Société d’histoire a recruté Sébastien de L’Arrimage, diplômé en informatique, qui indexe et décrit ces entrevues audio.

Sébastien a pour tâche d’uniformiser la nomenclature des fichiers numériques, d’écouter les enregistrements et de les décrire dans un index agissant comme instrument de recherche. Depuis février dernier, il a décrit 187 entrevues enregistrées entre juin et novembre 2018 en plus de réviser le travail d’autres stagiaires pour les émissions datant de mai 2017 à mai 2018.

Consacrant 14 heures par semaine à cette tâche, Sébastien parviendra certainement à indexer et à traiter l’ensemble des émissions conservées à ce jour, de même que celles à venir d’ici son départ, en juin prochain.

Journal Nouvelles Hebdo

En marge des projets de traitement, la Société d’histoire consacre également du temps à la numérisation des journaux Nouvelles Hebdo de sa collection, soit de 1996 à 2019. La numérisation de ce type de documents comporte plusieurs avantages :

  • Alternative à la manipulation des éditions papier, ce qui réduit les risques de bris et l’exposition à la lumière.
  • Possibilité de recherche à l’intérieur des articles grâce à la reconnaissance optique des caractères.
  • Consultation aisée et rapide des journaux pour les chercheurs et le personnel.
  • Réutilisation simplifiée des articles et des documents iconographiques pour tout projet de diffusion.

 

Notre stagiaire, France, numérise les journaux Nouvelles Hebdo (13 mars 2019).

 

France, issue du milieu de l’éducation des adultes au Tournant à Dolbeau-Mistassini, accomplit ces tâches 3 jours par semaine (totalisant 17,5 heures). Elle joint notre équipe jusqu’en juin prochain. Au terme de ce contrat, nous estimons que les journaux des années 2010 à 2015 seront numérisés, sachant que l’on compte plus de 50 éditions chaque année, en plus des cahiers spéciaux.

Grâce à ces projets, la Société d’histoire espère augmenter ses activités de traitement en 2019 – un volet non négligeable du rapport d’activités annuel de Bibliothèque et Archives nationales du Québec – dans le but d’en faire une éventuelle mise en valeur.

Par Frédérique Fradet, archiviste

Publié le mars 25, 2019