preloder
0
  • Aucun produit dans le panier.

La musique au fil des ans : Les chorales

Précédent Suivant
La chorale Vol-au-Vent de Dolbeau à l’Exposition universelle de 1967, à Montréal. Source : Société d’histoire et de généalogie Maria-Chapdelaine, P317 Fonds Thérèse Lavoie (P317/B2/3,4)

 

Pour la conclusion de cette trilogie d’articles, nous avons jugé important de parler des chorales du coin. Le chant est l’instrument le plus ancien et on ne se lasse jamais d’entendre nos airs préférés enjolivés de paroles qu’on chante (crie) parfois sous la douche. Qui plaide coupable ? Pour nous aider à surmonter cette manie, il y a les chorales – heureusement – qui nous aident à extérioriser ces chansons que nous aimerions décidément chanter devant public.

La chorale Vol-au-Vent

En 1960, le manque de loisirs se faisant sentir à Mistassini, on décide d’entreprendre des démarches pour répondre à la demande d’activités. C’est ainsi que M. Gilles Hébert, rejoignant une trentaine de jeunes, participe à l’organisation d’un nouveau passe-temps pour les citoyens : if fonde la chorale Vol-au-Vent. Depuis, cet ensemble de chanteurs se produit devant une foule de personnes et est toujours grandement apprécié. De chanter pour l’Expo 67 à chanter avec Julie Boulianne, la chorale a fait ses preuves de nombreuses fois dans le passé et continue de divertir son fidèle public.

La chorale Écho des chutes

Depuis 1988, la chorale Écho des chutes nous fait entendre un vaste répertoire de chansons, toutes plus belles les unes que les autres. Impliqué au moment de la fondation, le frère Jacques Guay la dirige pendant 8 ans. Au début, 23 choristes font partie des premiers membres. En 2005, le nombre a considérablement augmenté. Avec 70 chanteurs venant de différents endroits de la MRC, il y a de quoi faire de beaux spectacles ! Plusieurs projets ont fait vivre la chorale. Notamment un spectacle avec Jean-Pierre Ferland en 2004, un voyage en Europe deux ans plus tôt, des activités de financement diversifiées, des concerts avec la mezzo-soprano Julie Boulianne en tant qu’artiste invitée (cette dernière ayant été, de plus, longtemps leur pianiste) et j’en passe ! À partir de l’année 1997, c’est la chef de chœur Patricia Gauthier qui a pris la tête de cet ensemble. D’une grande compétence, elle a amené la chorale à se démarquer à plusieurs endroits.

La chorale Do-Mi-Sol

Sous la direction de son fondateur, Raymond Fortin, la chorale Do-Mi-Sol a existé pendant quelques années, pour le bonheur des gens du coin. En tout, une quarantaine d’enfants de différents âges se réunissaient pour entonner des chansons du folklore et des airs de l’époque. Étant un homme passionné dans tous les domaines, comme tout ce qu’il a entrepris, le directeur s’est dévoué corps et âme pour le projet. Malheureusement, en 1953, il dut y renoncer, en raison d’une mésentente, et la chorale Do-Mi-Sol cessa ses activités.

Des associations populaires

Au fil du temps, les associations de ce genre ne se démodent pas ! Ce loisir est le chouchou de plus d’un et c’est probablement ce qui explique le grand nombre de chorales dans la région. En effet, ceci n’était qu’un historique bref des ensembles chantants de la ville de Dolbeau. Bien des chorales ont formé de brillants artistes, comme la chorale Les Joyeux copains de l’église Sainte-Thérèse d’Avila, qui a vu les débuts de Marie-Nicole Lemieux, par exemple. Chœur dirigé et fondé par Sœur Clairette Lambert en 1977, chaque Noël et messe du dimanche de la paroisse fut une joie à entendre pour petits et grands pendant une trentaine d’années.

C’est ce qui conclut cette trilogie d’articles portant sur la musique au sein de notre MRC. Finalement, lorsqu’on regarde tous ces beaux ensembles musicaux, on ne s’étonne pas de voir autant de talents dans la région ! Un gros merci à tous ceux qui travaillent fort pour la relève musicale du coin. Ces efforts portent fruit et nous pouvons le constater avec les artistes de la MRC. Du bonheur dans nos oreilles depuis des décennies !

Par Clara Boutin, employée à la Société d’histoire et de généalogie Maria-Chapdelaine pour l’été 2018


Sources :
« Chorale Do-Mi-Sol de Dolbeau », SHGMC, P53 Fonds Joseph-Albert Perron (P51/C1/19).
« Chorale Do-Mi-Sol », SHGMC, P332 Fonds Raymond Fortin (P332/A2/2).
« Chorale Vol-au-Vent de Dolbeau », SHGMC, P53 Fonds Joseph-Albert Perron (P51/C1/22).
« 25e anniversaire La chorale Écho des Chutes », P357 Fonds Francine Allard.
L’Écho du Nord, 19 février 1953, p. 1-5.
Isabelle Gagnon. « Sœur Clairette Lambert : 50 ans de vie religieuse », Nouvelles Hebdo, 1997.


© Il est interdit d’utiliser ou de diffuser les images faisant l’objet de cet article sans obtenir l’autorisation de la Société d’histoire et de généalogie Maria-Chapdelaine.  Nous vous invitons plutôt à partager cet article sur les réseaux sociaux. Merci de votre collaboration.  Par la rédaction d’articles de blogue, la Société d’histoire répond à une partie de sa mission, laquelle invite à la diffusion de ses documents d’archives. 

Publié le septembre 28, 2018