preloder
0
  • Aucun produit dans le panier.

Semaine nationale de généalogie : Rose-Anna Boisvert

Précédent Suivant

Pour la Semaine nationale de la généalogie, la Société d’histoire et de généalogie Maria-Chapdelaine (SHGMC) rejoint le projet de la Fédération québécoise des sociétés de généalogie (FQSG). Du 20 au 27 novembre 2021, vous verrez de toutes parts, chez les centres d’archives participants, l’histoire d’ancêtres américains venus au Québec, soit sur le thème de cette édition 2021!

La SHG Maria-Chapdelaine a fait appel à son comité de généalogie et à ses abonnés sur la page Facebook pour proposer des idées de familles ou d’ancêtres venus des États-Unis. Dès les rébellions de 1837-1838, divers facteurs politiques, économiques et sociaux ont eu pour conséquence l’exode de plusieurs familles québécoises dans le pays voisin. L’attrait du travail était fort et le clergé redoublait d’efforts pour contrer cet exode. « Celui qui abandonne sa patrie délaisse sa foi1 », disait-il.

Voici donc les histoires de quelques ancêtres ayant quitté pour les villes industrielles du nord-est des États-Unis au cours de la période 1830 à 1940. Merci à tous nos collaborateurs pour leurs écrits!

 

Rose-Anna Boisvert

Certificat de naissance de Rosanna Boisvert,
née le 19 avril 1883 à Lowell, au Massachusetts.

Source : Famille Huguette Labrecque

Honorius Robert et Rose-Anna Boisvert, en 1905.
Source : SHGMC, P141 Fonds Huguette Labrecque

En 1949, Rose-Anna Boisvert fait venir son certificat de naissance des États-Unis pour pouvoir obtenir sa pension de vieillesse.

Rose-Anna Boisvert, fille de Pierre Boisvert et de Délima Tessier, est née le 19 avril 1883 à Lowell, Massachusetts. Elle était la 2e enfant de cette famille à naître à Lowell, car son frère Édouard y était né en 1881.  Elle est arrivée au Québec en 1884 avec sa mère et son frère. Délima était enceinte d’un 3e enfant, Henri, qui naîtra le 13 novembre 1884 à St-Casimir, Portneuf.

Ses parents, Pierre et Délima, étaient natifs de St-Casimir. Comme plusieurs, ils étaient allés chercher du travail aux États-Unis. Ils s’étaient mariés le 18 juillet 1880 à St-John-Baptist, Suncook, New-Hampshire.

Pierre Boisvert est retourné plus d’une fois aux États-Unis. C’est après le décès de Délima Tessier en 1900 qu’il vient demeurer au Lac-St-Jean. Il y a encore beaucoup à dire sur cette famille.

Rose-Anna Boisvert épouse Honorius Robert, fils de Lucien Robert et de Paméla Lanctôt, le 25 juillet 1905 à Normandin.

Par Huguette Labrecque, comité de généalogie SHGMC

Référence : De St-Constant à Normandin, par Huguette Labrecque, 1996.

 


Notes :
1 Dany Côté. De la colonisation à la mondialisation, p. 28.

Publié le novembre 20, 2021